Mais, mais, mais, mé en Suède en Mai

Mais, mais, mais, mé en Suède en Mai

Hej Sverige, je peux ressortir mes quelques mots de suédois du fond de mon cerveau. Nous retrouvons le pays de notre dernier été, mais pas du tout la même région. Toujours cap vers le nord, nous longeons cette côte qui, depuis Varberg est pleine d’îlots, des skärer. L’année passée, sur la côte est, elles étaient en rochers cassés aux arrêtes vives et souvent boisées. Sur la côte ouest, exposées aux flots du Kattegat et polies par des glaciers de la dernière ère glaciaire, elles sont tout en rondeurs et nettement moins vertes.

Sous spi asymétrique, nous arrivons à Varberg, jolie ville avec un Kaltbadhus bien visible en arrivant dans la baie. Construite à la fin du 19ème et restaurée plusieurs fois, on peut toujours aller s’y baigner, voir boire un café.

Nous sommes le 10 mai, et le printemps arrive. Les premiers lilas fleurissent et embaument tout de leur parfum. Prochaine escale, la grande ville de cette région, Göteborg. Nous partons tôt et profitons des vents de sud pour avancer.

Trois jours à Göteborg, pendant lesquels nous cherchons quelqu’un capable de dépanner notre frigo. Après quatre ans de bons et loyaux services, il a perdu son gaz réfrigérant, et pour en remettre, il faut un spécialiste. C’est en recherchant les infos de ce genre que nous découvrons la ville et la gentillesse des gens du coin. Au deuxième chantier naval où nous nous rendons, on nous met en contact avec un spécialiste, et le lendemain notre frigo ronronne de nouveau tout en fraîcheur. Après cinq jours sans, nous apprécions le beurre dur et la bière glacée… Car oui, nous sommes arrivés en été, il fait 20-25°C par un soleil radieux. Il paraît que ce n’est pas normal en mai, mais personnellement ça me plaît bien comme ça.

Nous profitons de la météo incroyable pour avancer. Prochain but, Oslo – donc nord, nord et encore nord. Première escale, Marstrand. Jolie île bien touristique, car à 23 milles nautiques seulement de la ville. L’idéal pour une sortie de weekend pour les habitants de Göteborg. A l’époque le seul port sans glace en hiver sur cette côte, elle était une base navale importante et porte toujours son fort sur son point le plus haut.

Belle balade autour de l’île! Prochain port, Lysekill, petite ville charmante, bonnes glaces, et toujours ce soleil…

Autre port extraordinaire, Hunnebostrand, qui avait une carrière au bord de l’eau.

Nous escaladons le rocher qui surplombe le port et le voilà, merveilleuse baie entre les îles, naturellement protégée de tous les vents.

Nous continuons notre route direction Norvège – Bye bye la Suède, nous avons adoré ce mois à naviguer dans tes eaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux