D’autres Îles

D’autres Îles

Vaccinés une première fois à Sao Jorge, nous avons trois semaines devant nous pour découvrir Graciosa et Faial. Le vent soufflant de nord-ouest, nous mettons le cap au nord-est le 8 juillet et arrivons à Graciosa, où nous mouillons l’ancre devant Vila da Praia par une belle soirée d’été. Le lendemain, nous découvrons que les voiliers qui étaient amarrés dans le port de pèche, ont libéré la place, et nous allons amarrer le Naviot contre une digue sans pontons. Ca faisait des années que nous n’avions pas fait cela, et c’était bizarre de laisser les amarres suffisamment longues pour permettre au Naviot de descendre et remonter le long du quai au gré des marées.

Graciosa, la bien nommée, est vraiment jolie. Nous y avons bien marché. La première balade nous a mené vers Santa Cruz, où nous voulions voir la nouvelle marina, mentionnée dans notre guide.

Il est évident qu’il n’existe pas de chemin à plat sur ces îles volcaniques. Par dessus une colline assez pentue, nous y sommes arrivés. Demi-surpris, car on nous avait averti que les travaux avaient du retard, nous avons découvert un beau bassin sans aménagement de pontons, où plusieurs voiliers se trouvaient à l’ancre.

De retour à Vila da Praia, nous avons décidé d’y rester, car la météo annonçait un fort vent d’est pour les jours suivants, et l’entrée de ce beau bassin vide est exposé aux vents de cette direction. Mieux valait rester où nous étions.

Le volcan vu du village

L’autre balade que je voulais entreprendre, nous a fait grimper sur le volcan derrière le village. Nous avons surmonté un dénivelé de 350m, quasi en ligne droite, et découvert la caldeira à l’intérieur. Nous en avons fait le tour sur sa crête, avec des vues à couper le souffle. Juste magnifique!

Fatigués, mais heureux, nous nous sommes reposés le dimanche qui a suivi cette excursion, avant de remettre les voiles lundi, tant que le vent soufflait encore d’est, pour rallier Horta sur l’île de Faial. Juste en face du Pico, ce volcan haut de 2351m n’est malgré tout, pas visible tous les jours.

Horta est un port mythique, où tous les voiliers qui rentrent des Caraïbes, s’arrêtent pour une escale de repos bien méritée. Nous avions fait de même en 1990, au retour de notre premier voyage – petit coup de nostalgie. Nous voilà dans l’ambiance trépidante des voyageurs. Ils arrivent, repartent, discutent, comparent leurs expériences. Nous sommes en juillet, haute saison, c’est plein de monde. Les locaux ne perdant pas le sens des affaires, les prix des voitures de location ont grimpé en flèche, et nous déclinons finalement la proposition à 75 Euros pour une journée. Sur les autres îles nous avions payé entre 30 et 40 Euros. Nous avons donc rechaussé nos souliers de randonnée et découvert les alentours à pied.

La petite ville aussi vaut la visite. De jolies ruelles, cafés, et même un petit musée étaient au programme.

Evidemment, nous allons manger au célèbre Café Sport chez Peter et visitons sa collection de dents de cachalot gravées.

Et enfin, pour compléter notre instruction, nous visitons le jardin botanique très intéressant, qui explique les plantes originaires des Açores et celles importées, et souvent envahissantes que nous avons vues sur ces îles.

Feu d’artifice pour la fin, une superbe collection d’orchidées qu’un collectionneur passionné leur a légué.

Le temps file incroyablement vite et il est déjà temps de retourner à Velas pour notre deuxième vaccin. Ensuite, nous souhaitons visiter Terceira. Je suis déjà curieuse de ce que nous y découvrirons.

One thought on “D’autres Îles

  1. Salut les amis heureux de vous voir en pleine forme et vacciné.J’ignorais que pour avoir le permis bateau il fallait faire un stage au club alpin.En tout cas cela a l’air de vous profiter.Ici on courbe l’échine sous la pluie.Avec le plaisir de vous suivre a travers ces magnifiques photos .A plus et bon vent pour continuer ce voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *